Classement Wikio

  • Wikio - Top des blogs

mai 2019

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

« Episode 17 - 2B3™ au Zénith ce soir... | Accueil | Episode 19 - Upane kaupane »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Denis

Bien d'accord avec toi sur la bêtise et le populisme (elle me fait vraiment penser à Chantal Goya) mais je reste tout de même stupéfait par la naïveté des militants qui la soutiennent, notamment en réunion de section. Je ne peux croire à la sincérité de leur engagement. Quelque chose doit sans doute m'échapper...

Mathilde

Denis, SR n'a pas des partisans, elle a des croyants! elle même y croit, ne l'avons nous pas entendu dire à la sortie de clermont "je suis celle qui vous dit, je n'ai pas réponse à tout mais nous construirons ensemble". "je suis celle qui vous dit"... ça laisse pantois! "en vérité je vous le dis" , elle se prend pour Jésus!
Depuis plusieurs mois on entend "machine à perdre", "école du vice", "misogynes", "passéistes", "responsables du 21 avril", violents qui transforment les débats en (je cite) "match de catch", nous sommes des fomentateurs de complots, éloignés du peuple... Mme royal prétend ne pas critiquer mais elle fait pire: elle accuse, elle menace, elle injurie. Faut il s'étonner que les militants se crispent à force d'en prendre plein la tronche?Maintenant elle désigne dsk d'être à l'origine de la bronca dont elle se sent la victime. Peut on confier le bouton nucléaire à une paranoïaque? sur les bloàgs et forums JCC est accusé dans des termes proprement délirants d'être l'instigateur de cette "claque"! Faisons nos royalistes un moment: laisserons nous nos camarades se faire salir par la calomnie et la diffamation?

loulette

Au zenith, les énergies se sont libérées, laissant apparaître une autre réalité que celle asceptisées des débats corsetés par l'apareil, à la demande de SR. Elle nous dit, à nous, militants présents sur les marchés toutes les semaines, au contact des gens, de ne pas avoir peur du peuple! Nous lui rétorquons de ne pas avoir peur des militants ! Car se frotter à la réalité du parti, débattre de manière vraie, sans far, avec son coeur et ses tripes, c'est ça la réalité du combat politique.

Le vrai débat, il a eu lieu au zenith. La réalité, n'en déplaise à certain, n'est pas celle qui s'exprimerait silencieusement dans des sondages aléatoires de je ne sais qui, faits je ne sais comment, et qui se nourrit de non positionnement et d'images contrôlées. La réalité, c'est le zenith : 6000 millitants venus juger par eux mêmes. Et leur sanction est claire : leur candidate, ce ne sera pas SR !

Evidemment, ça énerve ceux qui, par intérêt tactique plus par conviction, nous expliquent, depuis des mois, qu'il n'y a pas d'alternative. Les militants ne sont pas de cet avis. Ils ont demandeurs de débat, demandeurs de fond et ils n'entendent pas donner un blanc sein sur deux couvertures de VSD et trois sondages qui ne veulent rien dire.

SR a été mauvaise, consternante de vide, de médiocrité, parfois même inquiétantes sur des positions qui en ont hystérisé plus d'un. Alors c'est forcément la faute des autres...qui aurait tout organisé pour la faire perdre...car Sr est infaillible...d'ailleurs, elle ne voulait pas se présenter, elle, c'est l'évidence qu'elle était la seule à pouvoir battre la droite qui l'a poussée sur le devant de la scuèbe. Et si on conteste cette évidence, on est des renégats, des diviseurs, des traîtres au parti qui ne souhaitent que la victoire de Sarkozy....

Mais a ton le droit, dans ce parti, de ne pas être d'accord avec SR ? ON se le demande tant cela semble un crime de lèse majesté que d'oser exprimer son déasaccord !

Aujourd'hui, j'y crois encore : parce que lorsque l'on rentre dans le vif du sujet, elle perd pied, elle ne fait pas le poids, elle se rend ridicule à réciter ue leçon, parfois mal apprise et annonée de manière lancinante. Je crois encore que les militants se rendent compte que pour battre Sarkozy, il faudra plus que de l'image : il faudra des convictions fortes et cohérentes, il faudra une force intérieure sereine mais offensive, il faudra être au clair avec son message et savoir rassembler, les militants et la gauche. Il faudra être leader. Et jeudi au zenith, on a bien vu que SR en était incapable, malgré le travail de ses soutiens pour le faire croire.

romain blachier

bon si je refait un compliment ça fera redite alors bravo encore et encore... pour ce billet encore une fois remarquable.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Blog powered by Typepad

Devenir Fan