Classement Wikio

  • Wikio - Top des blogs

avril 2019

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          

« Convaincu en (moins de) 100 minutes | Accueil | Blog notes »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

TRAMONI PAYA Valérie

Je ne savais pas que pour distribuer des tracts, il fallait être armé d'une trique...
En tout les cas, à chaque fois que je vois des photos de ce malheureux épisode, je ne perçois aucuns tracts, juste des battes de baseball pour frapper les vigiles de la Régie.
Au moment de cette soit disant distribution de tract, il y a quand même eu plusieurs blessés très sérieux du côté des vigiles de la régie Renault, (traumatisme crânien etc.). Je ne peux que comprendre le geste de Jean Antoine TRAMONI. Lorsqu'il a vu ses amis et collègues à terre, il ne pouvait pas faire autre chose que se défendre. L'histoire s'est répétée dans un contexte presque similaire au Parc des Prince, mais là, les mœurs ayant changé, on a reconnu la légitime défense de la personne qui a tué.
Alors un peu de décence aussi pour la famille TRAMONI. En effet, cette personne, Monsieur TRAMONI Jean Antoine, qui travaillait et a paniqué en voyant cette bande de manifestant armée de bâton et autres triques, s'avancer vers lui. Il a compris qu'ils avaient des intentions de le lincher et a sauvé au moins 3 vigiles déjà à terre avec ce geste malheureux pour tout le monde. N'oubliez pas que cette personne a laissé 3 orphelins derrière lui. Arrêtez SVP de le traiter d’assassin, car ce n’en est pas un.

lafontaine

c est quand m^me curieux qu'il ait été armé, car les vigiles de renault ne l'étaient jamais...

authentique

Bonjour,

J'avais huit ans en 1972 et évidemment, je ne comprenais rien à la politique ; aujourd'hui, je ne l'ai toujours pas comprise mais j'arrive parfois à comprendre et à déceler les mensonges actuels et ceux de l'Histoire.
Les photographies de l'époque prises par un journaliste "engagé" ne signifient pas grand chose : ce qu'on voit, c'est un grand gaillard de dos qui brandit une batte de base ball avec en face, un autre type qui s'avance de manière déterminée, avec quelque chose dans la main.
Le problème, c'est que tous les témoins sur place étaient aussi des politiques "engagés" et que ce n'est donc pas à la quantité qu'on peut accorder du crédit à un témoignage.
Nous y voilà : le problème du vrai témoignage : qui a vu vraiment quoi ?
Des vigiles venaient-ils vraiment d'être massacrés à terre à coups de batte de base ball, étaient-ils armés face aux "politiques", est-ce que monsieur TRAMONI n'a pas tout simplement sauvé sa peau et celle de ses collègues en tirant sur Pierre OVERNEY comme l'écrit madame TRAMONI PAYA Valérie ?
En somme, la question cruciale est de savoir s'il y a eu LEGITIME DEFENSE.
Alors pitié ! Arrêtons le discours engagé et partisan ! Qu'une personne sérieuse publie enfin le compte rendu et les attendus du procès de monsieur TRAMONI.
En conclusion, il y a certainement dû y avoir un procès en correctionnelle ou aux assises ; qu'est-ce que les juges ont retenu et pourquoi ?
Bien sûr, on pourra encore parler de justice de classe mais essayons de voir et de comprendre les conditions objectives qui ont été exposées.
Dans les mensonges de l'Histoire, il y a eu aussi le notaire coupable idéal de l'assassinat d'une jeune fille à Bruay en Artois et puis sur la scène, la même année 1972, à Altamonte aux USA, on a parlé de l'assassinat d'un jeune spectateur des Rolling Stones par le service d'ordre des Hell Angels ; le problème, c'est que récemment, sur Arte, on a pu voir sur une vidéo décomposée au ralenti, que la "victime" brandissait un flingue en direction des musiciens et qu'en réplique, après avoir tenté de le maîtriser, un Hell Angel poignardait le jeune homme ; et pourtant, encore aujourd'hui, beaucoup de journalistes continuent de parler d'assassinat dans leur compte rendu.
Alors Pitié pour la VERITE !

jacques LEFRANC

en fait TRAMONI était un pauvre type qui a payé alors que ceux qu'ils défendait sot toujours en vie aujourd'hui et suivent toujours les cours de la bourse comme à cette époque... C'était vraiment un pauvre c..

Pierre Kanuty

"Les morts ne savent rien". On parle souvent de ces années 70 comme des "années de plomb". Pour qu'on en arrive à un homicide dans ces conditions, il fallait bien qu'il y eut un climat particulier. A l'époque donc, les vigiles d'usine étaient équipées d'armes à feu. Il y a d'autres moyens d'arrêter un homme muni d'une "trique"...

jacques

A l'époque distribuer des tracts à la sortie d'une usine sans aucune protection tenait du double militantisme le premier de distribuer des tracts le second de non violence en se faisant casser la gueule par les vigiles , milices patronales ou membres du SAC.De même aller coller des affiches tenait aussi de ce même état d'esprit d'ou là aussi de nombreux incidents plus ou moins grave.

LutteDeClasse

Cette histoire de légitime défense est une insulte à la mémoire de Pierre Overnay : même la justice bourgeoise l'a condamné !
Un autre commentaire rappelle bien le contexte, avec les milices patronales, dont les vigiles étaient des forces d'appoint. Se protéger étaient alors la moindre des choses.
Des militants "gauchistes" ont estimé que Jean-Antoine Tramoni n'avait pas assez payé, et ont fait justice eux-même.
Mais ils avaient tort, Tramoni n'était qu'un pantin, et d'autres gauchistes se sont attaqués à des cibles plus logiques : je parle bien sur d'Action Directe, dont les militants sont toujours en prison et encore victime d'une vengence de classe.

Nemesis

La lutte armée doit garder une conscience mais pour l'action direct il faut parfois dépassé sa conscience pour rétablir l'équilibre.

Il faut savoir faire peur, et depuis la fraction armée rouge, Action direct ou les brigades rouges etc..., plus personne ne fait réellement peur en défendant la cause du peuple.

Les puissances médiatiques manipulent au profit du pouvoir, qui favorise l'unique quête du profit au détriment de l'humanité.


tramoni franck

l affaire de chez renault n ai qu une altercation malheureuse qui a mal tournee et a ete politise un max la recette et simple ont envoie des jeunes militants aux casse pipe foutre le bordel a gauche et a droite histoire de mettre le feux aux poudre on attent que sa s enfflamme et avc un peu de chance on a le depart d une pseudo revolution pendant que les tetes pensante eux restent bien aux chaud et tranquille dans leur Q G de campagne pierre overney a ete envoyer en premiere ligne comme un fantassin et c lui qui a morflé d autres critere sont a prendre en ligne de compte ils y avaient au portes des usine renault parmis les gardiens d anciens militaire de memes origine regionnal ils etaient corses et tres soude entres eux comme des freres et lorsque les hostilites ont commence et que des gardien ce sont retrouve a terre jean tramoni appela ca direction pour demander des renforts de police qui ne put arrive car etant deborde de part et d autre dans paris ils du intervenir de lui meme pour degage ces freres et malheureusement l ireparable se produit pierre overney et ses amie ce jour la ne se sont pas attaque aux gardiens des usine renault mais a la fraternite corses et le pauvre malheureux en a paye les frais resultat de toute cette histoire deux famille dans le malheur celle de pierre overney qui part un ideal de vie c fait monte la tete part des politicar qui eux sont toujours vivant et profite de la vie et celle de jean tramoni qui voulant protege ces amis a paye les pots casse car ayant ete assasine 5 ans apres suite a cette affaire je souhaite aux responsable du drame de chez renault un joyeux noel en famille et laisse repose en paix ces deux acteurs malheureux overney et tramoni qui ont ete sacrifier pour rien ps mille excuse pour l orthographe je suis l un des fils de jean tramoni je n ai pas fait beaucoup d etude je ne suis qu un simple ouvrier et non issue d une famille bourgeoise comme ils avaient ete dit a l epoque mon pere etait quelqu un qui aimait la vie rigoler partager avec d autres je suppose que pierre overney n etait pas le mechant gars aussi ils ont ete tout deux manipule par plus malin qu eux

tramoni franck

pour ce qui est de la fraternitee qui d entre nous laisserai ces proches ce faire agresse sans reagir ? question ?

PASCAL RATAUX

CE QUI SEMBLE EXTRAORDINAIRE MAINTENANT C'EST LA GUERRE QUI SEPARAIT LES MAOISTES ET LES COMMUNISTES A L'EPOQUE. QUOIQUE MAINTENANT C'EST TRES DISTANT ENTRE BESANCENOT ET BUFFET.
QUI SE SOUVIENT DE MICHEL LABROCHE MILITANT COMMUNISTE ECRASE CONTRE UN MUR PAR UNE AUTOMOBILE CONDUITE PAR UN GRADE DE L'ARMEE EN MARS 1972 ALORS QU'IL GARDAIT LES AFFICHES DU PARTI A HIRSON (02) ? QUI SE SOUVIENT DE LUI A L'AUBE DE 2010 ?

fr

paix a son ame mai cette affaire aurai eux lieu a paris elle aurai ete de suite politise malheureusement la province tt le monde sen fou vive la centralisation la france c paris c con mais c comme ca dans la tete des politiciens malheureusement

sa fille

moi je me souviens de cette histoire c était avril 1972 je m en souviens car mon père c était Michel Labroche à cette époque je n avais que 6 ans et demi

Stéphanie Filippini

@TRAMONI PAYA Valérie : Merci...
@ tramoni franck : Tu as eu bien raison de rétablir la vérité. Gros bisous Ta cousine

Kévin LABROCHE

La politique fout autant la merde que la religion dans le monde.
Moi, Michel LABROCHE était un cousin à ma grand-mère. J'habite toujours HIRSON. Il a perdu sa vie pour de la politique et pour lui rendre hommage une simple rue porte son nom. J'ai toujours connu son histoire depuis tout petit.
C'est quand même malheureux de mourir pour de la politique et de la religion. Moi, je place les deux sur le même piédestal. Les deux apportent la guerre.

pollux

J'ai toujours pensé aux familles concernées, et aussi aux acteurs qui en fait ont eu une vie trop courte.
Aujourd'hui qu'on soit "flic" ou "travailleur" on se suicide dans son boulot; ça fait peur aussi car on ne sait pas qui est vraiment le coupable ou la victime d'après les déclarations officielles.
Dans cette affaire qui m'a très marqué, un tué c'était trop pour les deux familles concernées.

jérôme W

A ceux qui essayent de défendre l'acte de TRAMONI :

Etant petit fils de gardien de chez Renault-Billancourt, je peux vous informer ce que constitué "les armes" du gardien de chez Renault : un carnet, un crayon et du sang froid. Notre cher TRAMONI a largement dépassé les bornes de son statut. Aucune personnes ne méritent la mort pour ses opinions politiques et ses agissements. La justice et la loi sont là pour encadré la société. Ce n'est pas aux patrons de décider ce qui doit être ou pas tolérer aux abords de l'usine. Appeler la police ou représentant de l'ordre, ils savent le faire. TRAMONI a donné une image lamentable des gardiens des usines. Mon grand-père n'était pas comme cela. Plus proche de OVERNEY pas son parcours professionnel.
Pour rappel, Louis RENAULT s'est accaparé les rues de Billancourt (entre autre l'Avenue Emile Zola) pour les besoins de la production sans demander à la municipalité et aux habitants.

tramoni franck

je doute qu un carnet un crayon et du sang froid aurai dissuade ces jeunes militants a reculer face aux gardiens j imagine mal notre cher tramoni comme vous dite ale a leurs devant les invitants a retourner dans leurs foyers mais peut etre qu il aurai mieu valu etre plus diplomate en les laissan rentrer dans l usine pour ma part j aurai prefere l histoire de chez renault et la suite n aurai pas existe

Pollux

Je réagis avec une conviction aux deux commentaires précédents liée à mon expérience d'une part des managers d'entreprise, et d'autre part des groupes activistes.
Je pense que JA.Tramoni à reçu des suggestions orales de ses patrons (jamais rien d'écrit, jamais personne en soutien dans les difficultés) et il avait envie de défendre les intérets de l'entreprise qui l'employait.Il a malheuresement paniqué, ou a eu peur dans le contexte de l'époque (en face il y avait du monde organisé). Il aurait dû penser à lui en étant moins engagé (les patrons ont moins de scrupules, et ne défendent pas leur entreprise mais leur intéret).
Je pense que P.Overnay, a était poussé par des camarades, et des objectifs, qui pour s'en prendre à l'entreprise, n'avait pas peur de s'en prendre à d'autres ouvriers (en face les patrons font des formations continues pour savoir comment anéantir les snydicats, et afin savoir commment n'être jamais responsable des faits divers). Il était aussi le fer de lance d'idéologues (qui seraient sorti de l'ombre au moment oppotun).
Le résultat est que les braves en bas de la hiérarchie en crèvent (les amis de P.Overnay et de JA.Tramoni), et les autres en vivent bien encore aujourdhui (PDG de Renault et ses amis).
Le pire est quand la vengeance est un instrument chez ceux du haut et chez ceux du bas de la hiérarchie.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Blog powered by Typepad

Devenir Fan