Classement Wikio

  • Wikio - Top des blogs

avril 2019

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          

« Un jour il faudra (re)ssortir la boîte à claques !! | Accueil | Sur le service public jeudi 17 février... »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Antoine

Pas tellement d'accord.

L'ultraliberalisme est une utopie dangereuse car il repose sur l'illusion d'une societe sans Etat, car sans conflits (puisque les interets sont miraculeusement harmonises par le marche). Il se fonde sur la recherche de la perfection et l'idee de deperissement du politique (comme le marxisme orthodoxe d'ailleurs...). L'ultraliberalisme est donc contraire a la democratie.

L'autoritarisme est une consequence possible (et probable) de toutes les utopies de ce type, qui sont de toute facon vouees a l'echec. Cela etant, je pense que les fondements intellectuels de l'ultraliberalisme contemporain - chez Friederich Hayek par exemple - sont authentiquement anti-totalitaires et anti-autoritaires, du moins dans leurs principes et leurs intentions.

C'est pourquoi la conversion de Madelin et d'autres procede a mon avis d'une vraie critique de leur passe militant. Reconnaissons-leur au moins cela...

Pierre Kanuty

Je ne crois pas comme toi qu'il y eut une vraie critique de leur passé militant. Il ne faut bien évidemment rien globaliser. Je partage à fond ta définition de l'ultralibéralisme. Je pense que si l'anticommunisme est en partie fondateur de l'engagement fasciste de jeunesse de ces futurs cadres de la droite française, il est resté et s'est en effet enrichi d'un antiautoritarisme qui fait qu'en effet ils sont pour la dépolitisation du système. Il demeure un autoritarisme, celui du marché qui s'impose au reste et au nom duquel tous les autoritarismes politiques sont possibles. C'est ce qu'on a vu au Chili et ce qu'on voit bien sûr avec le rôle des multinationales. Par ailleurs, l'ultralibéralisme se double d'un conservatisme traditionnel qui fait que pour nombre de partis de droite, les valeurs d'ordre et de tradition se marient bien avec la liberté économique. Je ne crois pas qu'il faille imaginer un "retour aux origines" de la part des madelinistes en effet. L'Histoire ne resservant pas les mêmes plats, on peut imaginer d'autres manifestations de cette alliage néo-droitier qui a du mal à émerger en France contrairemnt à l'Italie. Elles seront assurément plus intelligentes, moins caricaturales et plus subversives.

Antoine

La je suis d'accord, meme si je ne pense pas justement qu'on puisse parler d'"autoritarisme du marche".

Comme l'utopie de la societe de marche n'a rien de democratique dans ses principes, et comme elle est irrealisable dans les faits, l'ultraliberalisme peut tres bien se marier a l'autoritarisme, plus ou moins abject, comme au Chili hier... On retrouve cette meme tendance de facon plus ou moins light chez Thatcher, Berlusconi, etc.

C'est vrai aussi qu'il y a toujours eu dans le neoliberalisme de Hayek et d'autres un lien entre leur defense de la toute-puissance du marche et leur vision tres conservatrice de la societe, qui requiert un Etat fort.

D'ailleurs ce lien est profondement contradictoire ! Il est difficile de vouloir a la fois maintenir les traditions et l'ordre social existant, et laisser jouer sans entraves la destruction creatrice du marche. Drole d'alliage, en effet, qui a pourtant connu un succes assez incroyable...

Pierre Kanuty

C'est une des contradictions de la droite : le mouvement et la conservation. La défense des "intérêts de la bourgeoisie" et la sollicitation des suffrages populaires.

Antoine

A lire certaines declarations des interesses, c'est effectivement bien pire que ce que je pensais !

Pour certains dirigeants actuels de l'UMP la lutte contre le communisme semble pouvoir tout justifier, y compris l'engagement fasciste. Leur conversion au liberalisme ne les empeche donc pas d'assumer leur passe... Un eclairage bien sinistre sur certains de ceux qui nous gouvernent.

GERALDINE BOSNE

pour ma part, je n'oublie pas les positions de Monsieur Madelin au moment de la guerre en Irak, son appartenance à la fondation héritage
http://www.reseauvoltaire.net/article14132.html
et le désatre politique que représente ces personnages lorsqu'ils sont aux affaires !!! (je suis bretonne)
Ces hommes politiques n'ont pas renoncé à leur vision bushiste de la mondialisation et restent des dangers pour la droite française, sachant que Mr Raffarin a commencé sa carrière aux côtés de Madelin à démocratie libérale...nous glissons lentement mais sûrement vers une droite dure...pour ne pas dire extrême, ce qui serait aujourd'hui choquant...mais demain ???

inconnu@hotmail.fr

idem, je pense 100% comme vous
Medecin a obtenu sa plaque à Nice, non seulement il a volé les contribuables mais il s'est aussi associé au FN, durant sa fuite Estroni la soutenu, ce sont les pires qui se sont mit en place
avez vous lu Sarkozy un homme de pouvoir du même auteur ?

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Blog powered by Typepad

Devenir Fan